Inlaycore

Indication clinique, prix, remboursement et matériaux

L'inlaycore est un élément prothétique, sorte de clou en métal ou fibre de verre. La tige de l'inlaycore, appelée "tenon", est insérée dans la racine et la partie supérieure, appelée "moignon", qui est au niveau de la gencive va servir d'ancrage pour y fixer définitivement une couronne ou un bridge.


De gauche à droite et du haut vers le bas :

Photo 1 : Situation initiale avec dent n°44 abîmée et couronne à refaire en 43
Photo 2 : Dent 44 préparée (taillée, dévitalisée), couronne de la 43 retirée
Photo 3 : Inlaycore en métal
Photo 4 : Inlaycore sur le modèle en plâtre
Photo 5 : Couronnes sur le modèle en plâtre
Photo 6 : Couronnes posées en bouche

Indications cliniques

Lorsque la partie de la dent au dessus de la gencive est très abîmée (carie profonde, fracture...), le dentiste la taille en forme de cône (voir photo 2 au-dessus) pour y fixer ensuite une couronne. Mais si la partie restante après le taillage est trop petite ou fragile, la couronne ou le bridge ne peut pas être fixé solidement et durablement dessus.

Le dentiste dans ce cas va utiliser un inlaycore pour solidifier la racine et créer un ancrage solide pour la prpthèse (couronne ou bridge).

Prix de l'inlaycore et son remboursement CPAM + mutuelle

L'inlaycore en métal ou fibre de verre est facturé 120€.

La CPAM rembourse sur la base de 122,55€, le patient reçoit 70 % de ce montant soit 85,78€.

La mutuelle va complèter complèter les 30 % restants pour arriver à 100 % (soit 122,55€). L'inlaycore est donc presque totalement remboursé avec la CPAM et une mutuelle simple (à 100% en prothèse dentaire).

Déroulement de la pose d'un inlaycore

Pour recevoir un inlaycore, la dent doit être dévitalisée (obturation du canal de la racine). Si notre dentiste constate que l'obturation d'une racine a été faite mais pas parfaitement, il suggère au patient de la refaire, pour éviter que dans l'avenir une éventuelle infection apparaisse à l'extrémité de la racine (infection péri-apicale).

Etude de cas

Couronne en métal (photo gauche) à remplacer par une en céramique.
La radio (photo droite) montre une obturation de racine qui n'est pas parfaite.

Reprise du traitement canalaire avec un localisateur d'apex (photo gauche)
La radio rétro-alvéolaire (photo droite) après que l'obturation ait été refaite à la clinique :
le canal est bien obturé (bien rempli), vous pouvez constater la différence entre les 2 radios.

L'inlaycore en métal est fabriqué par le prothésiste.
Posé sur le modèle en plâtre (photo droite) et couronne transvissée (photo gauche).

Résultat final sur le modèle

Instruments et matériel du dentiste

Une colle spéciale, très forte, sert a sceller définitivement l'inlaycore dans la racine. Il doit y avoir une étanchéité parfaite entre la racine, l'inlaycore et la couronne qui sera posée. Cela pour éviter des infiltrations, du stockage de résidus alimentaires qui peuvent créer une carie pouvant elle-même entraîner la perte de la dent.

Une digue est posée (sorte de plastique violet que l'on voit sur la photo au-dessus) pour entre autres éviter qu'un instrument du dentiste tombe dans la bouche du patient et pour éviter que de la salive se dépose sur la zone de travail.

Un « localisateur d'apex » (L'apex étant l'extrémité de la racine) est fixé sur une aiguille insérée dans la racine pour vérifier la profondeur de celle-ci et l'obturer parfaitement (photo au-dessus avec la digue et le localisateur d'apex).

Pose de bridge avec inlaycore

De gauche à droite et haut en bas :

Photo 1 - Moulage de la molaire préparée pour recevoir un inlaycore puis un bridge.
Photo 2 - Inlaycore sur le modèle et les 2 racines taillées
Photo 3 - Bridge céramo-métal de 4 dents, vu de dessous pour montrer l'armature métallique
Photo 4 - Bridge posé sur le modèle