Extraction de dents

Tout savoir sur l'acte et les questions annexes

Ce soin est souvent la 1ère étape du traitement pour une réhabilitation prothétique, avec ou sans implants. Comme tout acte de chirurgie dentaire cela effraie le patient qui pense à douleur et problème de mastication.

Nous allons aborder en détail ce sujet avec son déroulement, l'anesthésie, les craintes, les suites opératoires...et les questions annexes telles que la prothèse provisoire, les prix et remboursements.

Déroulement pour une extraction simple

Pour les situations simples, c'est à dire quand la partie visible en bouche de la dent est entière (par opposition à une qui est délabrée ou dont la partie visible en bouche est inexistante).

Anesthésie locale

Le stomatologue commence par vous administrer une anesthésie locale et vérifie après quelques minutes environ que la zone est bien anesthésiée. Pour les molaires du bas, l'anesthésie appelée "tronculaire" ou "loco régionale" se fait derrière la dernière molaire.

Dégagement

Un instrument est inséré entre la gencive et la racine puis plus profondément tout autour afin d'espacer et désolidariser la racine des tissus qui la supportent (gencive, ligament, os). Vous avez les sensations mais cela n'occasionne pas de douleur, grâce à l'anesthésie.

Luxation

Avec une pince le dentiste va serrer la partie visible en bouche de la dent pour la faire bouger (luxer) dans différents axes afin qu'elle se désolidarise un peu plus de l'os. Les bruits de craquements sont normaux, pas d'inquiétude.

Avulsion

Un mouvement de traction est appliqué tout en faisant de légers mouvements de rotation et pour finir avec un mouvement vertical. Elle est extraite, le plus dur est passé, c'est presque terminé !

Curetage

Une fois retirée, le stomatologue va nettoyer l'os et la gencive pour retirer d'éventuels morceaux d'os ou de racine résiduels, et retirer les tissus infectés qui pourraient engendrer une infection ou compliquer la cicatrisation.

Suture

Les fils de suture sont posés, pas systématiquement, parfois il faut laisser un caillot de sang se former et la cicatrisation se fera d'elle-même. Des saignements peuvent survenir dans les heures qui suivent, ce n'est pas grave (lire le paragraphe plus bas sur les suites opératoires et consignes).

Médication post-opératoire

Des comprimés anti-douleur vous sont remis de suite après l'intervention par le praticien avec les consignes pour savoir ce qu'il faut faire et ne pas faire. Des anti-biotiques et anti-inflammatoires peuvent aussi vous être fournis si le praticien le juste nécessaire.

Avis patiente après extractions

Pour vous rassurer, voici le témoignage d'une patiente peu de temps après l'intervention, nous en avons d'autres que vous pouvez trouver dans la page des vidéos.

Déroulement pour l'extraction chirurgicale

Dans certains cas la partie de la dent que l'on voit en bouche est totalement détruite, il n'est donc plus possible de l'extraire avec la pince. Dans d'autres cas elle est incluse ou mal positionnée ce qui nécessite une chirurgie pour y avoir accès. On parle alors d'extraction chirurgicale.

Dent de sagesse et dent incluse

Une incision de la gencive est pratiquée pour la décoller ce qui permet d'avoir un meilleur accès au site de chirurgie et à la dent elle-même.

Si elle est incluse il sera sûrement nécessaire aussi de fraiser l'os autour afin de la dégager et la scinder en plusieurs parties. Cela facilite l'avulsion.

Pourquoi retirer les dents de sagesse ?

Elles sont souvent incluses ou mal positionnées entrainant ou pouvant entrainer des complications comme une carie, le dépacement d'autres dents, une malocclusion et avec cela des douleurs, parfois très intenses. C'est aussi une zone difficile à nettoyer avec la brosse.

Par ailleurs les dents de sagesse n'ont pas vraiment d'utilité pour la mastication étant donné que l'on dispose déjà de 2 molaires par secteur, 8 en tout.

En conclusion le bénéfice masticatoire est minime et les risques de complication fréquents. Nos dentistes ne vous forcerons pas à faire leur arrachage, si cela semble vraiment nécessaire à cause d'un problème important notre praticien vous l'expliquera.

Pour plus de confort, vous pouvez aussi les faire arracher en France, près de chez vous et sous anesthésie générale (si cela en concerne plusieurs).

Notion de douleur pendant et après l'intervention

Cela varie d'un patient à un autre. Nous avons des femmes d'apparence physique fragile qui supportent très bien l'intervention et les suites, même si cela concerne plus de 10 dents. D'un autre côté, nous avons des hommes très costauds qui ne supportent pas 2 extractions simples.

L'anesthésie locale ou loco-régoionale

Elle fait en sorte que vous ne devriez pas avoir de douleur, juste des sensations, c'est à dire que vous sentez que le dentiste est entrain d'extraire mais cela ne vous cause pas de douleur.

L'anesthésie loco-régionale est plus puissante car elle est injectée vers le nerf mandibulaire ce qui occasionne même un endormissement des joues, des lèvres pendant 2 à 3h (au lieu de 1h en moyenne pour la locale).

Le praticien peut injecter jusqu'à 10 doses, pas au-delà.

Les carpules contiennent de l'adrénaline ce qui va faire accélérer les battements de votre coeur, ne soyez pas surpris(e) et ce n'est pas dangereux. L'adrénaline est vaso-constricteur, c'est-à-dire que les vaisseaux sanguins vont se contracter et le produit anesthésiant ne se dispersera pas dans l'organisme, au contraire, il restera dans la zone pour apporter le meilleur effet anesthésiant.

Si vous avez des douleurs durant l'intervention

Signalez-le au dentiste qui fera au besoin une injection d'anesthésique supplémentaire. Notez toutefois qu'il ne faut pas dépasser une certaine limite de produit anesthésiant.

En deux étapes : dans les cas concernant un grand nombre de dents à retirer ou si la situation est compliquée, le dentiste peut proposer de faire les extractions le lendemain.

Cas particuliers où elle n'a pas/peu d'effet :

  • Les médications fortes prises pendant une longue période(antidépressseurs, anti-douleur, morphine, anti-inflammatoires..) diminuent les effets de l'anesthésie locale, ce qui peut causer des douleurs.
  • La drogue comme la cocaïne altère aussi les effets anesthésiants avec les même conséquances que celle mentionnées dans le paragraphe précédent.
  • Un gros kyste autour d'un racine peut aussi altérer l'effet anesthésiant

Pour vous rassurer encore un peu, écoutez l'avis de notre patient

Je vais rester sans dent après l'extraction ?

Une prothèse provisoire, fixe ou amovible va remplacer la ou les dents manquantes.

Pose de prothèse provisoire après intervention

Dans les cas favorable, le praticien va prendre les empreintes le 1er jour pour que le prothésiste puisse fournir la prothèse provisoire le lendemain avant de procéder à l'arrachage. Vous ne ressortirez même pas du fauteuil sans dents.

Dans les cas plus complexes, il faut d'abord procéder aux arrachages et prendre ensuite les empreintes. Vous resterez une journée sans provisoire.

Dans certains cas, rares, après une greffe osseuse par exemple, il est préférable de laisser cicatriser pendant 1 à 2 semaines avant de porter l'appareil provisoire. Il faudra bien écouter les consignes du dentiste et les respecter afin que tout se passe pour le mieux dans les jours et semaines qui suivent.

Combien coûte une extraction et combien serai-je remboursé(e) ?

La 1ère extraction est remboursée par la CPAM sur la base de 33,44€, vous recevrez 70% de ce montant soit 23,40€. La mutuelle, si vous en avez une, complètera les 30% restants pour arriver à 33,44€.

Les extractions suivantes dans la même séance sont remboursée la moitié, 16,72€ brut, 11,70€ net. Comme précédemment la mutuelle complète les 30% restants pour arriver à la base sécu.

Par exemple pour 9 extractions vous percevrez de l'Assurance Maladie 167,20€ brut, soit 117,04€ net.

Prix à la clinique MERCZ en Hongrie :

  • Extraction simple : prix 50€
  • Extraction chirurgicale : prix 100€.
  • Dent de sagesse : prix 150€.

Combien coûte les dents provisoires et combien serai-je remboursé(e)

Les couronnes et bridges provisoires ne sont pas remboursés par la CPAM, rares sont les mutuelles qui les prennent en charge et dans ce cas c'est un forfait annuel limité.

Les prothèse provisoires amovible en résine sont remboursées par l'Assurance Maladie, le montant du remboursement varie en fonction du nombre de dents qui composent la prothèse. Cela va de 64,50€ brut pour 1 à 3 dents jusqu'à 182,75€ brut pour 14 dents.

Prix à la clinique MERCZ en Hongrie :

  • Prothèse provisoire amovible en résine partielle : prix 300€,
  • Prothèse provisoire amovible en résine complète : prix 400€.
  • Couronne/bridge provisoire fixe en résine à court terme : 30€ / couronne
  • Couronne/bridge provisoire fixe long terme (plusieurs semaines ou mois) : 90€ / couronne

Après l'avulsion : nouvelle chirurgie ou approche prothétique ?

Après l'extraction et la cicatrisation il faudra réfléchir à une solution pour palier à l'édentation. Cela peut être un bridge fixe, une prothèse amovible ou une autre intervention chirurgicale comme la pose d'implant par exemple. Dans ce cas, il faut un volume osseux suffisant, sinon une greffe osseuse sera nécessaire, c'est souvent le cas pour les patients atteints de maladie parodontale.